Son et massage sonore Peter HessD’un point de vue purement physique, le son peut être défini comme une vibration, comme un signal acoustique transporté par des ondes.

Pas de son sans onde

Par onde, on entend un signal acoustique (bruit, son, détonation) ou une vibration de l’air que l’oreille humaine est capable de percevoir (dans le meilleur des cas entre 16 Hz et 25.000 Hz). Nous donnons à cette gamme le nom d’ « acuité auditive ».

Une onde sonore se propage par oscillation. Pour ce faire, elle a besoin d’un milieu élastique (gaz, liquides, solides). Dans le cas de l’audition, c’est l’air qui fait office de milieu élastique et l’oreille perçoit l’onde comme une différence de pression.

Si nous faisons par exemple résonner un bol chantant, celui-ci se met à vibrer et l’air qui l’entoure se met à bouger. Ce mouvement devient parfaitement visible quand on remplit le bol d’eau.

Dans l’air par exemple (au niveau de la mer et à une température de 20 degrés Celsius), les ondes
se propagent à une vitesse d’environ 330 m/s.

Elles se propagent encore beaucoup plus rapidement dans l’eau, atteignant une vitesse d’environ 1.500 m/s.

Lorsqu’on sait que le corps humain est composé d’environ 80 % de liquide, il est facile d’imaginer comment les ondes d’un bol chantant se propagent dans l’organisme.

Lors d’un massage sonore avec des bols chantants, l’air et le corps sont ainsi utilisés comme conducteurs de l’onde. Cela signifie que le signal acoustique n’est pas seulement perçu par les oreilles, mais également par l’ensemble du corps, sous la forme d’un stimulus vibrotactile. Quand l’onde se propage dans des liquides ou des gaz au repos, l’air par exemple, on parle d’onde longitudinale. Quand l’onde sonore se propage dans un corps solide, on parle alors d’onde transversale. L’onde se propage à la vitesse du son, notée « c », et transporte l’énergie vibratoire.

Selon la forme qu’elle a, l’onde est interprétée comme étant un son, un son harmonique, un son inharmonique ou un bruit.